Patrice Hilligot
La chirurgie intime
 
PATRICE HILLIGOT
 

La chirurgie de la silhouette Les seins Ptose mammaire et l'asymétrie mammaire

LES SEINS
L'hypertrophie mammaire (réduction mammaire)
L'hypotrophie mammaire (augmentation mammaire) ou remplacement de protheses

L'ABDOMEN
LES SURCHARGES GRAISSEUSES LOCALISEES

 

 PTOSE MAMMAIRE ET L'ASYMETRIE MAMMAIRE

 

  INTRODUCTION

 

Un sein ptotique est un sein affaissé, qui « tombe » sous l'effet de la pesanteur. On en distingue deux catégories : les ptoses par excès de volume et les ptoses sans excès de volume.

LES PTOSES PAR EXES DE VOLUME

Elles sont les plus fréquentes et se retrouvent chez la jeune fille -hyperplasie glandulaire essentielle- ou chez la femme plus âgée dans plusieurs circonstances : obésité, après une grossesse, ou enfin après la ménopause. Il s'agit d'une hyperplasie touchant la graisse mammaire mais également la glande. La pesanteur entraîne l'affaissement de ces seins trop lourds.

LES PTOSES SANS EXES DE VOLUME

Elles sont moins fréquentes et se rencontrent dans trois circonstances : troubles congénitaux de l'élasticité cutanée, troubles morphologiques congénitaux, troubles tissulaire involutifs sous la forme d'une fonte glandulaire et graisseuse.

Les troubles élastiques se rencontrent chez la jeune fille qui présente des vergetures prononcées et précoces à cause de modifications congénitales de l'élasticité de la peau pouvant culminer dans le syndrome d'Ehler-Danloss.

Les troubles morphologiques
correspondent à des malformations congénitales telles les seins tubéreux ou les seins pendulaires touchant également les jeunes filles.

Les troubles involutifs peuvent être constatés sous la forme d'une fonte graisseuse lors d'une cure d'amaigrissement ou à sous la forme d'une fonte glandulaire après une grossesse.

LES PTOSES ASYMETRIQUES

Elles sont fréquentes et peuvent se rencontrer dans les deux catégories précédentes
.

  TRAITEMENT

La correction chirurgicale d'une ptose mammaire est souvent plus difficile que le traitement d'une hyper ou d'un hypotrophie simple.

Les ptoses par excès de volume
correspondent au traitement classique de la plastie mammaire avec réduction cutanéo-glandulaire bilatérale, parfois asymétrique, selon une technique personnelle à pédicule porte mamelon supéro-interne et cicatrice définitive courte – située autour de l'aréole et descendant verticalement du bord inférieur de l'aréole jusqu'au sillon sous mammaire -, déjà étudié en détail dans le chapitre des hypertrophies mammaires.

Les ptoses sans excès de volume
sont corrigées de manière variable suivant les cas.

En cas de troubles élastiques ou d'involution tissulaire , le traitement est le suivant : réduction cutanée par plastie mammaire de réduction cutanéo glandulaire classique mais sans exérèse de glande et en associant éventuellement, selon le volume des seins et le désir de la patiente, la mise en place de prothèses. A mon sens, il vaut mieux éviter l'apport prothétique ou du moins placer des prothèses de faible volume, car, « un sein qui ptose, ptosera ». La récidive de la ptose me semble d'autant plus évidente que le volume du sein est prothétiquement augmenté.

En cas de ptose d'origine morphologique congénitale ou de ptose asymétrique
, le traitement est encore plus difficile à schématiser. Au deux méthodes précédentes – réduction cutanée et réduction cutanéo-glandulaire peuvent être discutées :
- la technique de recentrage de l'aréole sans cicatrice verticale, technique du « round block » améliorée par une note technique personnelle ;
- pose d'une prothèse mammaire parfois d'un seul côté, voire des deux côtés mais en utilisant des prothèses de volume différent, et associée ou non à des plasties de recentrage ou de réduction classique.

L'ASYMETRIE MAMMAIRE

Définie par une différence de volume et/ou de forme d'un sein par rapport à l'opposé, cette asymétrie mammaire peut se rencontrer associée ou non à une ptose, une hypertrophie, ou une hypotrophie. La correction chirurgicale correspond donc à celle des hypertrophies, des hypotrophies, et des ptoses mammaires mais souvent plus compliquée, car nécessitant une association de techniques différentes suivant l'état anatomique local et le désir de la patiente.

photos chirurgie esthétique des paupières femme PTOSE photos chirurgie esthétique des paupières homme ASYMETRIE version imprimable

haut de page

Patrice Hilligot | Chirurgie de la silhouette | Chirurgie du visage | Chirurgie réparatrice | Contact

Docteur PATRICE HILLIGOT - Chirurgie esthétique, plastique et reconstructrice

10 rue Quentin Bauchart - 75008 Paris Tél. +33/1 47 20 54 52 Fax +33/1 47 20 73 24 contact@patrice-hilligot.com