Patrice Hilligot
La chirurgie intime
 

 

PATRICE HILLIGOT
 

Chirurgie intime : chirurgie du pénis pour l'allongement du pénis

La chirurgie intime

CHIRURGIE INTIME

 

 LA CHIRUGIE INTIME DE L'HOMME : L'ALLONGEMENT DU PENIS

L'AUGMENTATION DE LA CIRCONFERERNCE DU PENIS

Chirurgie intime de l'homme
envoyer cette page à un ami
version imprimable

 

Le pénis ou verge est l’organe de copulation chez l’homme. Organe de la virilité, il a une grande valeur symbolique, psychanalytique et ses dimensions révèlent, le plus souvent, une haute importance psychologique pour l’homme, mais aussi, pour la femme. Il est inséré sous l’os pubien (ou symphyse pubienne) au dessus des bourses qui protègent les testicules, organes de la fécondation.

ALLONGEMENT DU PENIS

RAPPELS ANATOMIQUES

Les dimensions du pénis sont soumises à de larges variations selon les individus :

à l’état de flaccidité, ou il pend en avant des bourses, sa longueur antérieure est en moyenne de 10 cm selon A. Delmas dans le H. Rouviere, la bible de l’anatomie humaine ;

à l’état d’érection, il augmente de volume, devient rigide et s’élève en avant du pubis. Sa longueur antérieure est alors en moyenne de 15cm, selon A. Delmas. Selon R. Virag  « Le sexe de l’homme », la longueur moyenne de la verge à l’état flaccidé est de 10,84cm (sur 189 hommes adultes) avec un écart type de 1,32cm, soit une longueur pénienne située entre 9,52cm et 12,16cm pour 2/3 des patients. A l’état d’érection, la moyenne est de 15,11cm, les 2/3 se situant entre 13,33cm et 16,89cm.

La technique de mesure est importante :

règle rigide en plastique à l’état d’érection ou centimètre souple qui suit la courbe descendante de la verge à l'état de flaccidité ;

température ambiante normale ;

après avoir étiré complètement le pénis par son extrémité à plusieurs reprises ;

en mesurant le pénis sur la face antérieure en commençant tout au contact de l’os pubien, sans tenir compte de la graisse parfois importante entre l’os et la peau (qui peut être enlevée par aspiration, allongeant d’autant le pénis) et en terminant à l'extremité toute distale du gland au niveau de l'orifice uretral.

 

L’augmentation de la longueur du pénis est secondaire à un afflux de sang dans les trois tubes érectiles fibreux dont il est constitué :

les 2 corps caverneux en avant  ;

le corps spongieux qui entoure l'urètre, conduit commun de l'urine et du sperme en arriere.

coupe sagitale

 

Remarque importante : le corps spongieux et les deux corps caverneux possèdent 2 portions :

 

 

une partie extérne visible, formant le pénis externe de 10cm à 15cm de longueur selon l’état d’érection;

une partie interne, profonde, invisible ou pénis interne, prolongeant la partie externe sous l’os pubien et au dessus des testicules, mesurant 5cm à 7cm de longueur.

haut de page

PRINCIPES ORIGINAUX DE L 'INTERVENTION

 

C’est la partie interne, invisible, du pénis (ou pénis interne) qu’il faut utiliser au maximum pour allonger sa partie externe (ou pénis externe), visible et mesurable.


En outre, l’orientation réciproque des 2 portions fait un angle d’environ 60° : schéma A.

  • si cet angle mesure moins de 60°, le pénis est plutôt court;

 

  • si cet angle fait plus de 60°, le pénis est plus long en état de flaccidité comme en état d’érection.

Cette orientation et cet angle sont en partie fonction de l’accolement des corps caverneux au bord inférieur de l’os pubien. Par conséquent, l’effondrement de cet accolement et l’abaissement de l’os pubien, selon une technique originale et personnelle, accroissent la longueur du pénis.

TECHNIQUE OPERATOIRE ORIGINALE ET PERSONNELLE

 

 

 

Aussi, je propose après la section du ligament suspenseur, une dissection beaucoup plus profonde, en arrière du ligament jusqu'au sphincter de l'urèthre, à la base de la prostate.

Toute la portion interne du pénis est alors désolidarisée, mobile, ce qui permet l'allongement du pénis externe.

De ce décollement nait un espace. Afin de modifier et d'accentuer l'angle entre les portions interne et externe du pénis, cet espace doit être comblé de façon définitive, modifiant l’orientation de l’os pubien et du pénis interne par rapport au pénis externe . Le pénis interne, alors abaissé, induit un allongement définitif du pénis externe qui nous intéresse (schèmas B et C).

Ce comblement est habituellement effectué en introduisant dans l’espace décollé plusieurs épaisseurs de cartilage costal prélevé à la partie antero inferieure du thorax. L ’incision cutanée du thorax n'excede pas 1,5cm de longueur, presque totalement invisible, surtout si le thorax est poilu.

Ce comblement pourrait aussi utiliser un implant en gel de silicone, assez fortement polymérisé, donc relativement ferme, tout en restant souple, adapté aux dimensions et aux formes de l’espace à combler. Des implants sur mesure pourraient être envisagés après une tomodensitométrie préopératoire.

Dans tous les cas, l’espace cutané créé en avant du pubis, et de greffe cartilagineuse est comblé par de la peau avoisinante déplacée par l’intermédiaire de lambeaux cutanés adaptés. En outre, le dégraissage de la partie inferieure de la paroi abdominale, en dessus de la racine du pénis, donne un aspect visuel flatteur sur l’accroissement de l’allongement pénien.

Un abaissement de 3cm de l'os pubien induit en moyenne un allongement de 2,5cm à 3cm du pénis au repos et de 3,5cm à 4cm en érection.

haut de page

 

L' AUGMENTATION DE LA CIRCONFERENCE DU PENIS

En moyenne, la circonférence de la verge, mesure 9cm à l’état de flaccidité et 12cm à l’état d’érection.
Afin d’augmenter le volume du pénis, il faut injecter de la graisse sous la peau du pénis, superficiellement, dans une couche celluleuse peu vascularisée, située entre le dartos pénis (ou muscle péripénien) et le fascia pénis qui engaine les corps caverneux et spongieux.

La technique doit être minutieuse, selon l’acte princeps de Coleman :

prise de la graisse à greffer de manière atraumatique;

à l’aiguille et à la seringue et non par aspiration qui traumatise les lobules adipeux ;

dans les zones de graisse compacte (ventre flasque ou régions lombaires) ;

sans injection de Xylocaïne adrénalinée dans la graisse avant son prélèvement ;

centrifugation de la graisse prélevée, dans une centrifugeuse séparant les lobules graisseux des sérosités et du sang qui les entourent ;

injection prudente et homogène dans la couche celluleuse située sous la peau et le dartos pénis, millilitre par millilitre. Cette injection est très longue à effectuer, mais cette minutie est le seul gage de réussite de la prise de la greffe graisseuse définitive.

Il s’agit effectivement d’une greffe dont la prise reste aléatoire, variable selon chaque individu. En moyenne, la fonte graisseuse me semble pouvoir être évaluée à 50% du volume initial injecté. Il est donc évident qu’une surcorrection initiale s’impose afin d’obtenir 6 mois après l’intervention, une augmentation correcte de la circonférence du pénis qui est le plus souvent remarquable.

Il faut savoir qu’une seconde greffe graisseuse est parfois nécessaire après un délai de 6 mois à 1 an.
Selon l'avis de mes patients, les résultats sont néanmoins très satisfaisants.

CONCLUSION

Cette intervention est non douloureuse, peu invalidante et entrainant aucun effet secondaire : aucun trouble de la sensibilité du pénis ni d'intensité de l'érection.

Les rapports sexuels sont autorisés un mois après l'opération. L'aspect définitif ne peut être jugé que 6 mois après l'intervention.

Malgré une augmentation de longueur n'excedant pas 4cm, la satisfaction de mes patients est particullierement excellente.

version imprimable

haut de page

Dr Hilligot réalise des interventions d'allongement du pénis grâce à la chirurgie intime. On distingue 2 résultats de la chirurgie du pénis : allongement ou augmentation de la circonférence du pénis. Dr Hilligot pratique également la chirurgie esthétique du visage, la chirurgie esthétique de la silhouette et la chirurgie réparatrice. Contactez le pour en savoir plus ou pour prendre un RDV.

Patrice Hilligot | Chirurgie de la silhouette | Chirurgie du visage | Chirurgie réparatrice | Contact

Docteur PATRICE HILLIGOT - Chirurgie esthétique, plastique et reconstructrice

10 rue Quentin Bauchart - 75008 Paris Tél. +33/1 47 20 54 52 Fax +33/1 47 20 73 24 contact@patrice-hilligot.com